samedi 26 novembre 2011

Nouilles ( Recette du Mont Athos)


Ingrédients:
° 750g de nouilles de blé dur
° 700g de purée d'aubergine du Mont Athos
°Persil
°Sel
°Poivre noir
+
Préparation:
1) Mettre dans une casserole 4 à 5 verres d'eau et un peu de sel, et lorsque l'eau bout, on ajoute les nouilles. 
2) On laisse bouillir 5 minutes, mais pas plus, sinon les nouilles deviennent comme du porridge. On les égoutte et on les laisse refroidir.
3) Dans une poêle on met de la purée d'aubergine du Mont Athos avec de l'huile d'olive et on on fait chauffer jusqu'à ce que cela se mette à bouillir.
4) On coupe le feu, on ajoute les nouilles dans la poêle, et on laisse mijoter environ 3 minutes tandis que l'on brasse bien le mélange à trois ou quatre reprises.
5) Enfin, on sert les nouilles sur un plat.

NB: On peut faire la purée d'aubergine (qui hélas! ne sera pas du Mont  Athos) en les préparant comme l'on fait pour le caviar d'aubergines.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

lundi 21 novembre 2011

BAKALIAROS: Recette Athonite: Morue à la tomate, au thym et à l'origan

Ingredients:
° 750 g. de morue
° 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
° Un peu d'ouzo à l'anis
° 400 g. de tomates concassées ou de tomates en conserve 
°1 pincée de thym
et d'origan
°1 cuillerée à soupe de sucre
+

Préparation:
1. Coupez la morue en portions, la rincer et laisser sécher
2. Dans une poêle faire revenir 
le poisson dans l'huile d'olive chaude, des deux côtés
3. Ajouter l'ouzo et laisser lentement - lentement évaporer le liquide
4. Ajouter les tomates, les herbes et le sucre et laisser mijoter jusqu'à ce que la sauce épaississe, et que les poissons ramollissent.

Version française Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de 
*
NB: On peut remplacer l'ouzo par de l'anisette ou du pastis

Recettes Monastiques de Monastiriaka





Aucune viande toute l'année, beaucoup de légumes et de fruits. Nous pratiquons un jeûne strict. C'est une alimentation saine, sans graisses. C'est le secret qui protège les moines du Mont Athos du cancer ainsi que d'autres types de maladies et leur offre la longévité, comme le hiéromoine Moïse du monastère sacré de Koutlomousiou au Mont Athos le dit dans le journal grec NEA.
Le régime alimentaire des moines, sauf pour être fidèle aux règles ecclésiastiques, il prouve qu'il peut aussi être ... anticancéreux, comme les scientifiques confirment.
Les moines du Mont Athos consomment leurs aliments avec modération, leurs caractéristiques nutritionnelles est dans la succession des jours où l'on consomme des aliments avec ou sans huile, des périodes de jeûne, ainsi que le "rituel»" qui comprend de petits repas à intervalles spécifiques. Une consommation limitée de nourriture et de calories, bien sûr, sans être excessif, augmente la longévité, comme l'ont prouvé les recherches scientifiques.
En outre, les repas frugaux et équilibrés contribuent à prévenir plusieurs maladies et principalement celle du diabète.
Consommer des éléments nutritifs en mangeant des fruits et légumes est un paramètre important pour avoir une bonne santé, de même que la consommation limitée de viande, qui est responsable du développement du cancer du gros intestin.
D'ailleurs consommer des fruits et des légumes augmente les antioxydants dans le corps humain, en protégeant aussi du cancer de la prostate comme le dit le docteur Michael Chourdakis, vice-directeur de la Fédération Panhellenique des Diététiciens-Nutritionnistes, au journal grec NEA.
Mangez avec modération, autant que faire se peut.
Même durant les fêtes comme Pâques, nous ne mangeons pas de viande. Nous mangeons du poisson. Et bien sûr, nous consommons souvent des légumes et des fruits que nous produisons nous-mêmes en grande partie, précise le moine Moïse. Mais il ajoute: il est important pour le moine athonite de ne pas manger de grandes quantités de nourriture, même en période de Grand Carême. Nous mangeons avec modération, autant que faire se peut. Et c'est parce que les moines en général mènent une vie simple en se contentant de choses essentielles. Bien sûr, on ne doit pas oublier que pendant toute l'année, nous jeûnons le lundi, mercredi et vendredi et que nous mangeons des repas sans huile,
La cuisine athonite est remarquable, simple, délicieuse et également bénéfique pour notre santé.
La cuisine athonite est basée sur les légumes, les légumineuses et tout ce que la mer qui entoure le Mont Athos peut offrir.
Voici quelques-unes des "recettes athonites". (Voir ci-dessus)
Bon appétit!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
http://www.monastiriaka.gr/sidages.php?language=en

dimanche 13 novembre 2011

Monastiriaka

Maxime
a la gentillesse de me signaler 
ce blog monastique 
qui donne des recettes 
(en grec et en anglais!)

Аjвар/Ajvar (pron. aïvar)



Recette des pays balkaniques. On trouve l'ajvar quelquefois en conserve dans les supermarchés en Occident , mais le plat frais est toujours meilleur.


Ingrédients:
° Poivrons rouges (4 à 6 selon grosseur)
° Ail (3 à 4 gousses)
°Aubergines (2 à 3 selon grosseur)
°Piments forts 
(optionnels si l'on n'aime pas les plats relevés)
° Oignons émincés (1 à 2 selon grosseur)
° Jus de citron
°Sel et poivre
°Persil/ Aneth/ Coriandre pour décorer
+
Griller les poivrons et les aubergines sur un barbecue, ou les mettre dans un four préchauffé à 250° Centigrades/475° Farenheit, jusqu'à ce que la peau craque et devienne noire. Les placer dans un récipient enveloppés de papier ménage et les laisser dans leur propre chaleur pendant au moins dix minutes. Les peler et les mettre au mixeur pour en faire une purée. 
Dans une poêle, faire frire les oignons jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Ajouter l'ail qui cuit plus vite. Sortir du feu lorsque l'ail est doré aussi.
Incorporer la purée de légumes et remuer pour obtenir un mélange correct.
Ajouter le citron, le sel et le poivre. Mettre dans un grand plat et décorer avec du persil frais ou de la coriandre.
Ce plat est un accompagnement avec de la viande ou du poisson, ou il peut se manger seul. Si l'on désire qu'il soit relevé, on peut soit y incorporer des piments de cayenne, soit partager en deux la mixture obtenue et en réserver une partie que l'on assaisonnera avec du cayenne en fin de cuisson.

Image: